LIFESTYLE

Le journal intime, un ami pour la vie

Cher Journal, je m’appelle Agnès, j’ai 9 ans et je suis au CM1.

Ce sont à peu de choses près les quelques mots avec lesquels j’ai baptisé l’objet de cet article, à savoir mon journal intime.  Ce petit carnet contient les souvenirs de toute une vie et peut vite devenir un compagnon indispensable.

Laisse moi donc t’expliquer pourquoi tu as tout intérêt à tenir un journal intime.

Affiche Pinterest le journal intime, un ami pour la vie.

C’est un super confident

J’aime bien dire que mon journal est mon meilleur ami. Oui, ça fait asocial mais on est ce qu’on est. C’est l’endroit idéal pour t’exprimer quand tu en as gros sur la patate. Tu peux lui confier  tes petits bonheurs du quotidien mais aussi tes gros chagrins. Ton journal encaissera tes accès de rage et ta frustration. Bref, il gardera tes secrets les plus précieux sans jamais te juger.

Tu peux y exprimer ta créativité

Le journal intime est l’outil idéal pour se mettre à l’écriture, c’est d’ailleurs comme ça que j’ai commencé. Tu peux très bien choisir de ne pas dater tes écrits, de dessiner ou coller des petits souvenirs (attention à la robustesse de tes pages quand même). C’est ton territoire et tu es libre d’en faire ce que tu veux.

Lire aussi: Vaincre son stress en 7 étapes

Il aide à faire le point

Si comme moi tu es du genre à ruminer chaque journée et à évaluer chacune de tes actions –coucou l’anxiété– ça ne peut que te faire du bien de coucher tout ça sur papier. Je ne garanti pas que tu t’endormiras plus facilement, mais ça peut aider.

Ensuite, comme je l’ai dit plus haut, tu vas transcrire pas mal de souvenirs dans ce petit carnet. Du bon matériel pour avoir un aperçu de ton parcours de vie, pour constater ce que tu as accompli en bien ou en mal, si tu es toujours en accord avec tes valeurs, si ces dernières ont évolué, etc.

Il est un outil d’introspection

Parlons maintenant du côté obscur de la chose… Parce que ouais, un journal intime contient pas mal de zones d’ombres. Ce sont les erreurs de jeunesse, les phrases blessantes, les colères passagères et c’est surtout le regard que l’on a porté sur soi. Relire son journal implique de revenir sur ces moments désagréables. C’est loin d’être évident et ça invite à se poser des questions. “Pourquoi j’étais si négative? Est-ce que ça a évolué? Qu’est-ce que je peux faire pour que ça change?”

Une jolie plume et des lignes manuscrites.
Photo by Debby Hudson on Unsplash.

Conseils pratiques pour choisir son support

Si mon petit discours t’a inspiré•e, tu vas sûrement vouloir te lancer dans la rédaction d’un journal. Mais reste encore un peu, j’ai encore de la sagesse à partager.

Un journal manuscrit ou électronique ?

En ce qui me concerne, je trouve la version manuscrite beaucoup plus personnelle et originale. Tu me diras que le journal électronique a le mérite d’être protégé par un mot de passe, je te répondrai qu’on a beau vivre dans un monde de dingues, il y a encore des éléments de ma vie que je refuse de voir circuler sur la toile. It’s up to you…

Un journal privé ou public ?

Puisque l’on parle des versions électroniques, j’ai aussi entendu parler des fameux journaux publics… Le concept me dépasse. Comment te dire…? Un journal intime, c’est IN-TI-ME.

Pour en avoir fait l’expérience, je peux t’assurer que ce n’est PAS une bonne idée de montrer ton journal. JAMAIS. Ni à ta famille, ni à tes amis, ni à la personne qui partage ta vie. Quand bien même cette personne emporterait ton secret dans la tombe.

Ce n’est pas la confidence en elle même qui est importante, non. Ce qui compte c’est que laisser cette personne parcourir ces pages revient à la laisser pénétrer votre jardin secret.

Tu te demandes peut-être où trouver un chouette journal intime. Pas de panique, je t’ai préparé une mini sélection:

Deux carnets et un stylo pour commencer un journal intime.
Photo by Gabrielle Cole on Unsplash.

***Je tiens à souligner que lire le journal d’autrui, c’est juste dégueulasse. Ok, ça peut arriver que tu tombes dessus par hasard. Mais la bienséance veut que tu arrêtes de lire à l’instant T où tu comprends ce que c’est. Ainsi le climat de confiance sera maintenu.

 

Sinon, tu as un journal intime toi ?

(6) Comments

  1. J’avoue que j’en tenais un étant plus jeune et c’est assez drôle de le relire.
    Aujourd’hui, je n’en éprouve pas l’envie particulière mais sûrement que l’envie reviendra 😉

    1. Tu as raison on ne sait jamais ^^ J’écris beaucoup moins souvent dan le mien, seulement quand j’en ressens le besoin 🙂

  2. Au top l’article!

    1. Merci mon chou ^^

  3. C’est super important d’avoir un journal intime, se parler a soi même, voir comment on évolue au fil du temps. Et c’est toujours sympa de le relire quelques années après, ça rappelle des souvenirs, super article 🙂

    1. Merci Pauline 😀 c’est sûr que ça rend nostalgique ^^ Bisous ma belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu aimes mon blog ? Partage le avec tes potes !